Charlène Guicheron - mars 28, 2019

Marketplaces : les 3 tendances à suivre en 2019

Ces dernières années, les places de marché ont pris une place importante dans l’e-commerce mondial et s’imposent comme un nouveau mode de consommation, même dans des secteurs inattendus.

En 2018, 45% des ventes en ligne mondiales ont été effectuées sur une marketplace - Hostingfacts.

La Fevad estime que le volume des transactions réalisées sur les places de marché a évolué de 18% depuis 2015… Et cette tendance qui se confirme tendra même se renforcer dans les années qui viennent.

Outre les géants du marché tels qu’Amazon, Ebay, C-discount, Uber ou encore Etsy, les initiatives se multiplient et de nouveaux acteurs émergent sur des marchés de niches ou des marchés vieillissant pour lesquels les places de marché se présentent comme l’espoir d’un nouveau souffle. 

kreezalid

Charlène Guicheron, co-fondatrice de Kreezalid, solution en SaaS dédiée à la création de marketplaces, nous livre sa vision des 3 tendances marketplace à suivre en 2019.

 

 

Les 3 tendances marketplace à suivre en 2019 

 

1. La renaissance du commerce « physique »

 

Aujourd’hui, les internautes peuvent commander une variété incalculable d’articles en un simple clic. De ce fait, les déplacements parfois gênants jusqu’aux points de vente semblent être devenus anecdotiques pour certains consommateurs. On pourrait penser que les magasins traditionnels ont disparu.

Pourtant, leur encrage reste encore bien réel. Loin de disparaître, ceux-ci ont tout simplement modifié leurs cycles de vente. On parle plus précisément de stratégie click and mortars, pour qualifier la renaissance de beaucoup de ces entreprises traditionnelles qui proposent aujourd’hui une boutique en ligne et une boutique physique.

La proposition d’un showroom en ligne ou « webroom » favorise l’intérêt du consommateur grâce une expérience instantanée, mobile et séduisante. Cependant, les démonstrations produits, les essais en magasins et les immersions in-store restent essentiels pour déclencher l’achat, et ce pour de nombreux prospects.

 digital-vs-store

Source : https://10ecommercetrends.com

 

Les marques sont donc de plus en plus nombreuses à vouloir faire revenir le client en magasin pour leur proposer des expériences immersives propices à l’adoption des produits et de la culture de la marque par le consommateur, ou simplement une expérience éphémère proche de l’happening via des pop-up stores.

La marque canadienne Kanuk, présente sur de nombreuses places de marché, offre par exemple une expérience assez inédite en magasin. Sur place, cette marque de parka propose à ses clients une chambre froide à -25°C pour tester ses vestes dans des conditions hivernales réelles. Un bel argument pour faire venir les acheteurs chez eux, non ?

 

De nombreuses marketplaces jouent aujourd’hui sur cette liaison entre le commerce traditionnel et la vente en ligne en diversifiant les options de vente pour leur e-commerçants avec l’inclusion de plus de web-to-store

C’est par exemple le cas de la marketplace française Beeclo, spécialisée dans la vente de vélos. Elle propose aux magasins traditionnels de digitaliser leur activité en leur proposant un showroom en ligne tout en incitant le consommateur à se rendre en magasin pour récupérer son produit et profiter d’une expérience in-store propice à des opportunités d’upsell (ventes incitatives).

 

2. La recherche vocale de produits et services

 

Vous en avez forcément entendu parler. De la Google Home à Alexa d’Amazon, les intelligences artificielles proposant une assistance vocale ont envahi nos intérieurs et deviennent un enjeu majeur de nos modes de consommation. Comment ? En nous permettant d’effectuer une recherche vocale, plus simple et plus rapide. N’importe quel produit est maintenant disponible à portée de voix…

La recherche vocale proposée sur les smartphones, tout comme Google Home, Alexa d’Amazon, Siri d’Apple, et Microsoft Cortana viennent donc bouleverser les usages.

Et c’est tout naturellement que les acteurs de la vente en ligne doivent aujourd’hui prendre en compte le référencement de leurs produits ou services sur les catalogues de ces assistants vocaux, au même titre que le référencement SEO de leurs produits sur Google. Et dans cet écosystème, les marketplaces ne sont pas en reste puisque qu’elles représentent une part importante du e-commerce mondial.  

Et vous, avez-vous déjà pensé à référencer vos produits sur les assistants vocaux du type Google Home, Siri ou Alexa ?

 

Une enquête réalisée sur une période de 12 mois consécutifs démontre des statistiques pertinentes en faveur de la reconnaissance vocale :

  • 58% des consommateurs utilisent la recherche vocale pour trouver des informations commerciales
  • Les attentes privilégiées des consommateurs concernent les réservations, la diction des tarifs des entreprises et la disponibilité des articles
  • 27% visitent le site web d'une entreprise locale après une recherche vocale
  • 25% des consommateurs déclarent ne pas avoir encore essayé la recherche vocale locale, mais semblent sensibles à cette option
  • 76% de ces équipements effectuent des recherches locales au moins une fois par semaine – 53% des utilisateurs profitent de cet outil de manière quotidienne
  • Ces appareils vocaux sont plus susceptibles de rechercher des restaurants, des épiceries et d’autres commerces assurant la livraison de nourriture

 

voice-searchSource : Google Blog

 

Les marketplaces, pour garantir la visibilité des offres de leurs vendeurs sur Internet, grâce à la recherche vocale, devront disposer d'informations détaillées sur les produits et services mis en ligne et assurer l’optimisation de leur plateforme pour ce nouveau système de recherche.

La tendance de recherche vocale se développera au fur et à mesure que les clients apprendront à interagir avec leur voix. Et si ComScore prédit que les requêtes orales représenteront la moitié des recherches d’ici à 2020, tout n’est pas encore gagné. En effet, l’adoption de ce mode de recherche pour le e-commerce était encore timide en 2018. Ok Google… Tendance à suivre de près pour 2019 donc.

 

3. L’avènement des marketplaces BtoB

 

D’après la société d’études de marché eMarketer, le commerce électronique B2C s’élèvera à 4 000 milliards de dollars en Amérique du nord d’ici à 2020. De son côté, Forbes estime que le B2B vaudra 6 700 milliards de dollars aux Etats-Unis. Cela vous donne une première idée de la tendance qui se dessine. En effet, depuis plusieurs années, nous assistons à l’évolution des activités entre entreprises via des modèles de marketplaces spécialisées telles qu’Alibaba, Global Sources, Amazon Business, ou encore TradeKey, qui bouleversent le commerce international.

Les entreprises du monde entier peuvent y trouver les meilleurs produits adaptés à leurs activités avec :

  • La possibilité de négocier les prix (remise sur quantités, demandes de devis, appels d’offres…)
  • Des processus de commande adaptés
  • Des conditions de paiement spécifiques (gestion des encours, paiements différés, prélèvements…)
  • Une gestion logistique adaptée au BtoB

 

Les professionnels priorisent de plus en plus les transactions en ligne entre professionnels et recherchent des activités commerciales B2B spécifiques servant leur propre secteur ou un objectif particulier. Les avantages sont nombreux :

  • Référencement de millions de produits et services sur une même plateforme d’achat
  • Des processus transactionnels digitalisés mais adaptés à l’environnement BtoB
  • Une réactivité et une flexibilité plus importante dans la chaîne d’achat de l’entreprise

 

Le marché du e-commerce entre entreprises tend à croître sur les prochaines années. On observe au quotidien chez Kreezalid, que le modèle marketplace pénètre les habitudes des entreprises, même les plus traditionnelles, pour transformer leurs achats et leurs modes de distribution. L’arrivée de plus en plus d’acteurs sur le marché des marketplaces BtoB est donc sans conteste une transformation digitale à suivre cette année.

 

Quelles autres tendances attendre pour les marketplaces en 2019 ?

 

Tout comme la recherche vocale, la recherche par image pourrait bel et bien être l’une des tendances attendues sur les marketplaces en 2019. Dans une interview réalisée par FastCompany, Andrew Ng déclare que d’ici 2020, près de 50 % des recherches se feront depuis une image ou un enregistrement vocal.

Outre ces nouveaux modes de recherche qui bousculent les achats en ligne, le développement des marketplaces de niches n’est plus une tendance à démontrer, mais le phénomène reste néanmoins exponentiel et mérite un coup d’œil. L’approche sectorielle est en effet de plus en plus pertinente pour les marketplaces et de nombreux exemples ont déjà démontré cette tendance (Airbnb, Blablacar, Etsy, …). De plus en plus d’opérateurs de marketplaces et leurs vendeurs saisissent cette opportunité et s’orientent désormais vers des secteurs plus nichés. Ces commerces en ligne deviennent plus verticaux tout en ciblant précisément un profil de prospect défini (localement ou globalement).

Staymarta : marketplace spécialisée dans la location et l’organisation d’événements chrétiens
Go-Jeck : marketplace comparable à Uber, mais spécialisée dans une clientèle indonésienne
Bikroy : site de petites annonces destiné à un public Bangladais

Cette tendance de « niches » qui vient répondre aux attentes de groupes de consommateurs en fonction de leurs besoins et d’exigences particulières, est une autre tendance à suivre en 2019 dans l’univers mouvant mais passionnant des places de marché.

 

Ecrit par Charlène Guicheron

Co-fondatrice de Kreezalid, solution en SaaS dédiée à la création de marketplaces.